Home Altri sport Motori FFSA Karting – Superbe compétition à Varennes

FFSA Karting – Superbe compétition à Varennes

0
FFSA Karting
FFSA Karting - Fondation Julie Tonelli - Varennes (Foto © KSP PHOTO AGENCY)

La 3e épreuve de la saison sprint FFSA Karting 2021 vient de se dérouler à Varennes-sur-Allier du 24 au 26 septembre sur un tracé propice aux courses à suspense. Quatre catégories étaient au programme avec le Championnat de France Handikart et la seconde épreuve des Championnats de France KZ2 et KZ2 Master ainsi que du Trophée de France KZ2 Gentleman.

La Fondation Julie Tonelli pour l’Enfance accompagne depuis de nombreuses années la FFSA en soutenant le karting de compétition en France. La Fondation Julie Tonelli participe à la décoration de la piste et fournit les coupes aux trois premiers de chaque catégorie tout en mettant un point d’honneur à valoriser les pilotes arborant le célèbre papillon rose.

Trois nouveaux Champions de France ont été titrés en Auvergne à l’issue d’un week-end aussi intense que spectaculaire. Omar Megari en Handikart, Pierre Loubère en KZ2 et Paul David en KZ2 Master sont venus ajouter leur nom au palmarès fédéral, Brice De Gaye ayant remporté le premier Trophée de France KZ2 Gentleman.

Le circuit international Jen Brun de Varennes n’a pas failli à sa réputation de piste très appréciée par les compétiteurs en attirant dans les catégories à boîte de vitesses plus de 30 pilotes supplémentaires par rapport à l’épreuve précédente. Les avis étaient unanimes en ce qui concerne la qualité des courses du week-end. Si le temps a souvent été beau, un passage pluvieux a compliqué la tâche de certains participants en matinée et début d’après-midi dimanche.

 

Batailles à tous les niveaux en Handikart

La nouvelle réglementation sportive a prouvé son efficacité lors de courses beaucoup plus disputées que par le passé. Omar Megari a su saisir sa chance pour remporter la finale et le titre handikart face à Mickaël Vaché, vainqueur des manches et de la préfinale. Constant aux avant-postes, Laurent Flamant a été récompensé sur la 3e marche du podium. Animée comme jamais, la catégorie H3 a vu Vianney Chan Tsin terminer au 3e rang du Prix Philippe Streiff, et en 7e position du classement général.

Carbonnel vainqueur KZ2 sur le fil

Poleman et vainqueur de la préfinale, Arthur Carbonnel semblait pourtant dominé par Enzo Valente, leader du 1er à l’avant-dernier tour de la finale. Carbonnel portait une attaque victorieuse dans le dernier tour qui lui valait en même temps de prendre la 2e place du Championnat devant le valeureux Valente. Nelson Bondier complétait le tiercé devant Pierre Bourgeois qui n’a cessé de progresser pendant tout le meeting. Nicolas Masle n’a pas été gâté par la chance. Auteur du 2e chrono et de deux top 3 en manches, il regagnait 5 places au 8e rang de la préfinale avec le 2e meilleur temps, mais sa finale ne commençait pas très bien et il devait renoncer à mi-parcours. Il se classait néanmoins 8e du championnat. Kevin Saia était parti depuis le 28e chrono et ni les manches ni la préfinale ne changeaient vraiment sa situation. Par contre, il frôlait l’exploit en remontant aux portes du top 10 de la finale avec un bel enthousiasme. La régularité a payé pour Hugo Croquison qui terminait le week-end sur une note positive en enchaînant deux 13es places lors des phases finales. Vincent Wanègue avait montré un beau potentiel en revenant 14e à l’issue des manches, mais une pénalité de spoiler le retardait en préfinale. Il se rattrapait malgré tout en finale avec un gain de 5 places en 16e position. Un abandon dans sa 1re manche n’arrangeait pas les affaires de Romain Couedic. Il regagnait cependant du terrain en préfinale et terminait 10e de la finale.

David maîtrise la KZ2 Master

Une belle bataille à trois se déroulait en KZ2 Master. Yoann Sanchez signait la pole position et remportait la préfinale tandis que Charles Fiault revenait en tête des manches. Paul David faisait la différence en finale et coiffait la couronne de Champion de France. Mathieu Cochand effectuait une progression globale de 11 places en atteignant le 8e rang de la finale de même que Guillaume Fonchin qui gagnait 17 places et terminant finalement 22e. Seule pilote féminine à ce niveau, Marina Laguerre réalisait de belles performances dans le peloton avant d’être créditée d’une superbe remontée de 17 places lors de la préfinale. Elle était partie sur un bon rythme, mais devait malheureusement renoncer après 4 tours en finale. À la suite de manches peu favorables, Guillaume Sirot trouvait du réconfort en remportant la Coupe de la Ligue dans sa catégorie.

De Gaye, un gentleman driver en tête de la KZ2 Gentleman

Brice De Gaye a fait preuve d’une grande vélocité pendant tout le meeting, mais il a dû se battre jusqu’au bout pour s’imposer dans les phases finales et dans la conquête du Trophée de France. Bruno Bénabent a évolué avec une grande régularité vers le haut des classements, jusqu’à la 2e position finale. Hakim Ait Ouaret a également gagné du terrain pour atteindre le podium et la 2e position du Trophée. Benoit Portmann était sans doute l’un des plus sérieux rivaux du vainqueur avec une régularité impressionnante dans le top 2 de la catégorie. Moins à son aise en finale, il visait tout de même le top 5 quand il était contraint de renoncer dans le dernier tour, mais prenait la 6e place du classement général. Belle progression pour Frédéric Tribolo de plus en plus rapide qui terminait 6e de la finale et 7e du Trophée. Auteur du 20e chrono, Robert Di Ruscio frôlait le top 10 pendant les phases finales, tandis qu’Alex Weiss se maintenait autour de la 15e place avec une belle régularité.

www.julietonelli.com

Previous articleAlessandro Messina – “L’incontro”, una storia di possibile redenzione
Next articleFenici in cerca di “bollicine” in Carrera Cup a Franciacorta