Home Altri sport Motori Fondation Julie Tonelli pour l’Enfance – Kart Racing Academy : tous vainqueurs...

Fondation Julie Tonelli pour l’Enfance – Kart Racing Academy : tous vainqueurs en fin de saison

7
0

Si certains sont là pour gagner avant tout, la majorité du plateau de la Kart Racing Academy a profité de la saison pour apprendre les rudiments de la compétition au sein d’une formule unique en son genre créée par la FFSA et organisée par 3MK Events. Au terme de la saison, les 38 participants ont tous enregistré une progression sensible, chacun en fonction de ses possibilités. C’est bien là ce qui fait l’intérêt du concept et qui motive la Fondation Julie Tonelli à soutenir la KRA. Le dernier des quatre meetings 2015 vient de s’achever à Varennes sur Allier pendant la troisième épreuve de la NSK.

 

Papillon-Julie.jpg

La Fondation Julie Tonelli pour l’Enfance est un partenaire de longue date de la compétition karting en France, et plus particulièrement des épreuves placées sous l’égide de la FFSA. Dans ce cadre, la Kart Racing Academy tient une place à part grâce aux valeurs éducatives qu’elle véhicule après des plus jeunes. Ce n’est pas un hasard si tous les karts de la KRA arborent le célèbre papillon rose de la Fondation. En même temps que les bases du pilotage, les apprentis champions sont également sensibilisés au respect des règles, à la sportivité et à la persévérance. La Fondation Julie Tonelli pour l’Enfance s’associe à la décoration de la piste et fournit les coupes du top 3 de chaque catégorie lors des nombreux podiums, en marge de son action principale en faveur d’associations soutenant des enfants en difficulté à travers le monde. Le site julietonelli.com permet de suivre à la fois les résultats sportifs des pilotes et les activités concrètes de la Fondation. Il est toujours possible de rejoindre la grande famille des pilotes Julie Tonelli en s’inscrivant sur le site et en commandant le kit complet et gratuit (tee-shirt, autocollants, bracelet, écusson) pour témoigner de son soutien course après course.

Si Alexandre Colomes a dominé sans conteste en KRA 11-15, la lutte pour les titres de 7-10 et des 9-12 s’est poursuivie jusqu’au bout d’une part entre Tim Mérieux et Louis Marchal, et d’autre part entre Victor Bernier et Esteban Masson. L’épreuve de Varennes a été animée par de nombreuses batailles, souvent sous forme de duels, lors d’une compétition dynamique et chaleureuse.

 

KSP_21_3988.jpg

Mérieux finalement couronné en KRA 7-10
L’affrontement entre Tim Mérieux et Louis Marchal a monopolisé l’attention pendant toute la saison en tête des 7-10 ans roulant sur du matériel Minikart. Marchal commençait s’imposer en course 1, mais Marieux restait très régulier aux avant-postes et concluait sur la plus haute marche de la course 3. Avec un total de 7 victoires contre 3 à son rival, c’est lui le champion 2015 avec 394 points, Marchal le suivant de près avec ses 380 points. Plus loin, Augustin Bernier terminait 3e devant Enzo Caldaras, le vainqueur de la course 2. Jules Roussel prenait la 4e place malgré la belle progression d’Anatole Chaud-Graux.

 

KSP_26_0423.jpg

Victor Bernier au finish chez les 9-12
Le sans-faute de Victor Bernier à Laval a pesé lourd dans la balance au moment de compter les points de la saison de la KRA 9-12, de même que la sortie de piste d’Esteban Masson lors de la 1ère course de Varennes. Esteban remportait les trois autres courses du week-end, mais Victor terminait toujours dans ses roues. À égalité parfaite de 8 victoires chacun, Bernier remportait le championnat avec trois points d’avance. César Gazeau prenait la 3e place du classement devant trois pilotes groupés : Simon Jouniaux, Xavier Duvignau et Faustin Mahé.

 

KSP_22_3363.jpg

Colomes remporte la KRA 11-15 avec panache
Alexandre Colomes a incontestablement été le pilote à battre chez les 11-15 ans. Et la tâche ne fut pas facile puisqu’il totalise 10 victoires sur 16 courses. Rémy Govillé et Néo Lambert ont réussi à accéder à la 1ère marche à Varennes, mais Colomes s’est offert un dernier succès remarqué en course 4 où il partait pourtant de la dernière position. Govillé achevait le championnat à une 2e place largement méritée devant Clément Gilloux, Mickaël Mota et Louis Puel.